Programme ECOFAC6

Cofinancé par l’Union européenne
PROGRAMME D’APPUI POUR LA PRÉSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ ET LES ÉCOSYSTÈMES FRAGILES

Le Programme ECOFAC6 lance un vaste chantier de capitalisation

Le Programme régional ECOFAC6, co-financé par l’Union européenne, est une entreprise colossale, qui regroupe 7 pays : Cameroun, Congo, Gabon, République Démocratique du Congo, République Centrafricaine, Sao Tomé et Principe, Tchad. Au total, le Programme regroupe 30 contrats de subvention, dans 17 Aires protégées et une en création (essentiellement parcs nationaux, mais aussi Réserves de Faune et domaines de chasse), dont une dizaine sont transfrontalières et/ou adjacentes ou très proches des frontières nationales.
Le financement européen s’élève à 86,4 Millions euros, dont 95,6% sont déjà engagés.
Avec une superficie totale de 200.000km, ECOFAC6 est sans doute une initiative unique, un des plus grands programmes à vocation environnementale au monde et à ce jour, le plus important en Afrique Centrale dans son domaine.

Arrivé à mi-parcours, ECOFAC6 organise un chantier de capitalisation de grande envergure, en commençant par des missions au Gabon et Sao Tomé et Principe.

Au-delà des chiffres et réalisations, cette initiative prendra surtout la mesure des actions mises en place dans les Aires protégées où ECOFAC6 est présent, avec les populations riveraines et les acteurs locaux. Outre les actions de conservation, elle montrera leur capacité à être des acteurs forts de dialogue et d’action, y compris sur les politiques nationales et régionales en matière d’aménagement du territoire.

La mission de capitalisation est menée par deux experts avec une solide connaissance des enjeux, messieurs Laurent Granier et Christian Chatelain.

"Le programme Ecofac 6 arrive à un stade crucial de son exécution. La richesse et la diversité des approches entreprises par le Programme Ecofac 6 et ses partenaires doivent être mis à profit pour l’ensemble des bénéficiaires et pour avancer un programme encore plus fort, plus intégré et au service des acteurs de la Biodiversité pour le développement durable des États d’Afrique Centrale", précise Laurent Granier, Expert en Droit, Politiques & Gouvernance de la Biodiversité.